Qu’est-ce que le cloud public ?

Ce qu’il y a de merveilleux avec la technologie, c’est qu’elle est toujours en train de changer. C’est aussi, bien sûr, ce qui est frustrant avec la technologie. Nous pensons la comprendre, ou du moins en avoir une maîtrise de base, et puis les règles sont complètement réécrites. Ce qui semblait simple et direct se transforme soudain en une masse de termes techniques et de jargon. C’est le cas des concepts de cloud computing.

Si vous êtes à la recherche d’une solution de stockage de données, il est parfois utile de revoir les principes de base pour vous assurer de trouver la solution qui vous convient le mieux. Aujourd’hui, nous partageons avec vous quelques conseils utiles pour dissiper toute confusion autour du cloud public, notamment sa différence avec le cloud privé, les cas où il est judicieux d’utiliser l’un ou l’autre ou les deux, et la manière de choisir un fournisseur de cloud.

Qu’est-ce que le cloud public ?

Le stockage dans le cloud public fonctionne essentiellement comme un box de stockage, mais qui contient vos fichiers personnels au lieu de vieilles lampes ou meubles que vous êtes quasi-sûr de finalement donner ou de vendre dans un vide-grenier un jour. La différence (à part, bien sûr, le fait que le stockage dans le cloud soit virtuel) est que le cloud vous permet de payer au fur et à mesure, c’est-à-dire que vous ne payez que pour la quantité de stockage dont vous avez vraiment besoin.

Lors de vos recherches sur le stockage en cloud public, vous rencontrerez peut-être d’autres termes relatifs au stockage de données, tels que « cloud privé » et « sur site ». Nous allons définir brièvement ces termes pour vous aider à vous y retrouver dans les options qui s’offrent à vous.

Cloud privé. Comme son nom l’indique, un cloud privé est similaire à un cloud public, mais spécifiquement conçu pour un seul utilisateur ou une seule entreprise. Pensez à ce cloud privé comme à l’une de ces table ou pièce de restaurant qui est réservée en permanence à un VIP : aucun autre client ne peut utiliser cet espace, même lorsque ce VIP est absent. Par conséquent, les services de clouds privés peuvent être plus chers que les clouds publics. Les clouds privés sont généralement, mais pas toujours, sur site. Certaines entreprises choisissent d’externaliser leur infrastructure de cloud privé dans un datacenter, mais le facteur déterminant est que les serveurs et le réseau sont dédiés à une entreprise ou à un « locataire » plutôt que partagés avec d’autres utilisateurs comme dans un cloud public.

Stockage de données sur site. Avant la création des services de cloud computing, de nombreuses organisations stockaient leurs données dans des datacenters d’entreprise construits sur place ou « sur site ». Comme ces installations sont détenues et contrôlées par l’entreprise qui les a construites, elles offrent un très haut niveau de sécurité. Le stockage de données sur site est aussi parfois appelé « cloud privé », mais les nuages privés ne doivent plus nécessairement être sur site : ils peuvent se trouver n’importe où, tant qu’ils sont dédiés à un seul client.

L’utilisation d’un service de cloud public pour le stockage de données présente plusieurs avantages. Vous ne payez généralement que pour le stockage que vous utilisez. Contrairement à un centre de données sur site, il n’y a généralement pas de coûts initiaux importants pour acheter du matériel et planifier l’administration permanente. En outre, une solution de stockage de données dans le cloud public n’occupe pas d’espace physique dans vos bureaux.

Cloud privé ou cloud public : Quand est-il judicieux de les utiliser ?

Pour vous aider à choisir entre le stockage de données dans le cloud public et le cloud privé, récapitulons d’abord les différences essentielles. Un service de cloud public est généralement ouvert à tous les clients, tandis qu’un cloud privé est dédié à des utilisateurs sélectionnés. En outre, un service de cloud privé est généralement exploité sur place.

Il existe trois différences importantes entre le cloud privé et le cloud public.

  • La location. Un nuage privé est dédié à un seul utilisateur, client, alors qu’un nuage public est ouvert à de nombreux utilisateurs. Dans un nuage public, les utilisateurs partagent les mêmes ressources matérielles physiques que les autres, et leurs instances individuelles sont virtuellement séparées afin qu’un client ne puisse pas accéder aux données d’un autre.
  • Approche de la sécurité. Un cloud privé est dédié exclusivement à vos besoins. Vous en êtes le propriétaire et le gestionnaire. En tant que tel, vous avez davantage de contrôle sur la sécurité physique de vos serveurs ainsi que sur vos réseaux privés. Dans un cloud public, vous faites confiance au fournisseur pour gérer une partie de la sécurité à votre place.
  • Abordabilité. Un service de cloud public est défini pour réaliser des économies d’échelle de masse afin d’offrir des prix abordables. Un cloud privé nécessite un investissement initial dans le matériel et les équipements de réseau, ainsi que des coûts permanents de maintenance et de mise à niveau.

En fin de compte, il s’agit de choisir la solution qui répond le mieux aux besoins de votre entreprise en matière de confidentialité et de sécurité, tout en respectant vos contraintes budgétaires. L’avantage d’un cloud privé est plus important dans certains secteurs que dans d’autres. Par exemple, dans les cas où il peut y avoir des préoccupations de sécurité nationale – comme la défense nationale ou les entreprises publiques – ou un plus grand besoin de confidentialité – comme la santé ou les services financiers – une entreprise peut choisir d’utiliser un service de cloud privé situé sur place pour certaines données sensibles.

Parfois, cependant, vos besoins vont au-delà de la simple utilisation d’un service de cloud privé ou public. Dans ce cas, vous avez besoin d’un cloud hybride.

Cloud hybride : Quand est-il judicieux d’utiliser les deux ?

Comme nous l’avons indiqué, en fonction de vos besoins en matière de stockage de données et de votre secteur d’activité, vous pouvez décider d’utiliser un mélange de fournisseurs de cloud public et de cloud privé, autrement dit un cloud hybride. Par exemple, dans les secteurs à forte densité de données comme les médias et le divertissement, une approche de cloud hybride offre une solution puissante. L’utilisation d’une solution hybride signifie que le personnel dispose d’un accès rapide aux fichiers volumineux pour le travail quotidien sur un cloud privé, sur site, combiné à un stockage évolutif et abordable dans un cloud public pour les archives et la collaboration à distance. De même, dans les secteurs qui traitent des données sensibles, un cloud privé pourrait être utilisé pour avoir plus de contrôle sur la sécurité, tandis que les données moins sensibles pourraient être stockées dans un cloud public plus abordable.

L’utilisation d’une combinaison de stockage de données dans un cloud public et un cloud privé vous permet de bénéficier du meilleur des deux mondes. Le stockage privé, sur site, offre une plus grande facilité d’accès aux fichiers et une sécurité renforcée, mais avec le compromis financier de coûts fixes pour la maintenance et l’assistance informatique. Le stockage public est plus abordable et simplifie le partage des fichiers avec les fournisseurs externes, les sous-traitants et les clients.

Comment comparer les fournisseurs de cloud public

Si vous avez décidé qu’une approche de cloud public ou de cloud hybride vous convient, l’étape suivante consiste à choisir un fournisseur de cloud qui sera votre partenaire de confiance. Lorsque vous évaluez différents fournisseurs de cloud, il est utile d’utiliser certains critères standard pour mesurer chaque fournisseur. Utilisez les points de comparaison suivants pour éclairer votre processus de sélection.

  • Facilité d’utilisation. Comme avec la plupart des technologies, plus vous avez besoin de personnalisation, moins votre stockage en nuage sera convivial. L’objectif final du stockage cloud est de vous faciliter la vie, et si vous devez acquérir de nouvelles compétences pour le faire fonctionner, vous avez officiellement dépassé le stade de la « facilité ».
  • Support client. Ce qui est insupportable avec les maux de tête technologiques, c’est qu’ils n’ont aucun respect pour votre emploi du temps. Il est donc important de vérifier la formule d’assistance proposée par le fournisseur. Est-il facile de joindre une personne réelle, et non un robot ou un répondeur automatique ? Sera-t-il en mesure de répondre aux problèmes qui peuvent survenir dans votre configuration particulière ? Une mauvaise réponse pourrait vous coûter cher.
  • Export des données. Vérifiez les coûts et la rapidité de la récupération des données si et quand vous devez retirer toutes vos données du fournisseur de cloud pour en changer. Vous ne voulez pas vous sentir enfermé chez un fournisseur de cloud parce qu’il facture des frais de transfert de données élevés.
  • Paliers de tarification. Il n’existe pas de solution unique en matière de stockage dans le nuage, alors assurez-vous de ne pas jeter l’argent par les fenêtres. Ou dans le nuage. Vérifiez que vous n’êtes pas bloqué par une structure de prix qui vous fait payer un stockage dont vous n’avez pas besoin. Gardez un œil sur des éléments tels que les exigences de conservation minimale, qui vous facturent essentiellement les données supprimées pendant un certain temps après leur suppression.
  • Sécurité. La perte ou la compromission de données va bien au-delà d’un simple désagrément. Dans le pire des cas, cela peut représenter une grave violation de la sécurité et un éventuel problème juridique. Certains fournisseurs de services en nuage offrent plus de fonctions de sécurité que d’autres. Par exemple, vérifiez si le fournisseur propose le verrouillage d’objet, une fonction qui empêche les données d’être modifiées, copiées, cryptées, changées ou supprimées pendant une période donnée. Si une personne mal intentionnée parvenait à accéder à votre compte, elle ne serait pas en mesure de modifier vos données. (Même vous ne pouvez pas les modifier avant la fin de la période de verrouillage !)

Évaluez le stockage dans le cloud public pour votre organisation

Le cloud computing a eu un impact transformateur sur la façon dont nous faisons des affaires. Entre les économies de coûts et la flexibilité qu’il nous offre dans la gestion de nos données, il peut jouer un rôle énorme dans la croissance de votre entreprise. Maintenant que vous avez appris les bases du stockage de données dans le cloud public et l’impact qu’il peut avoir sur votre entreprise, vous pouvez prendre une décision plus éclairée sur la manière de configurer votre infrastructure et de gérer les données importantes de votre entreprise.

Utilisez-vous un cloud privé, un cloud public ou une combinaison des deux ? Faites-le nous savoir dans les commentaires. Nous aimerions savoir comment cela se passe.